FAIRE DE LA RECHERCHE DANS UN MONDE FINI

GROUPE DE TRAVAIL

 

A l’initiative de chercheurs du Laboratoire Jean Perrin (LJP) et du Laboratoire de physique théorique de la matière condensée, un groupe de réflexion « Faire de la recherche dans un monde fini » s’est formé en novembre 2019.

Depuis quelque temps, nous nous interrogeons sur les contraintes que les limites des ressources imposent sur nos sociétés. Energie, matière, « services » environnementaux, ces grandeurs sont soumises à des limites, soit en termes de flux soit en termes de stock. Face à ces problèmes terriblement complexes, à la fois au niveau scientifique que politique, nous avons souhaité créer un groupe de travail pour apprendre, réfléchir et échanger des idées sur ce sujet. Nous avons appelé ce groupe « Faire de la recherche dans un Monde fini » et il a, à ce stade, deux modestes objectifs:

  • Mettre en place un club de lecture et discussion mensuel pour apprendre à décrire ce monde complexe aux ressources finies.
  • Réaliser un bilan carbone de nos laboratoires.

 

 

Séminaires du groupe

  • Séminaire 2, 15 janvier 2020

La prochaine séance du groupe de réflexion sera animée par Jean-Noël Fuchs, du LPTMC. Elle aura lieu le 15 janvier 2020 à 11h en salle de séminaires du LJP, à Jussieu, 32-33, 5ème étage

Lors de la précédente séance, André Estevez-Torres a évoqué deux crises liées mais distinctes qui sont celle de la limite des ressources en énergie et celle du réchauffement climatique. En s’inspirant de la bande dessinée d’Assa Auerbach et Richard Codor (L’entropie fatale, CNRS édition, 2019), Jean-Noël Fuchs défendra l’idée d’une crise de l’entropie plutôt que de l’énergie et développera ensuite l’idée d’énergie utile versus inutile.

Pour vous inscrire, cliquez ici

 

  • Séminaire 1, 21 novembre 2019

André Estevez-Torres a animé une discussion sur le thème : Les ressources énergétiques sont-elles finies ?
Résumé
André a résumé les stocks et les flux énergétiques d’origine humaine en France et dans le monde. Il a montré comment ces flux ont évolué depuis le début de l’ère industrielle, quels sont leurs usages dans la société, et quels sont leurs impacts sur les émissions de CO2. Vue l’importance du pétrole dans notre société (95% des transports), il a questionné la notion de pic du pétrole et donné un ordre de grandeur sur les flux énergétiques possibles avec les énergies renouvelables.

Bibliographie
J-M Jancovici, Cours à l’Ecole des Mines 2019
B. Dessus, Déchiffrer l’énergie, Belin, 2014.
JM Jancovici, Dormez tranquilles jusqu’en 2100, Odile Jacob, 2015.
AIE world energy outlook 2018
BP Statistical Review of World Energy 2019

Si vous souhaitez vous joindre à nous, vous êtes largement bienvenus.

Jean-Noël Fuchs (LPTMC)
Guillaume Sarfati (LJP)
André Estevez-Torres (LJP)