Les stratégies de neutralité carbone peuvent-elles réussir ?

Séminaire

Mercredi 22 mai 2019, 17h15-19h30 –

Salle de conférences de l’iEES, Campus Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu 75005 Paris, Tour 44, 4eme étage, Couloir 44-45

Suite à l’Accord de Paris sur le climat, la Commission européenne et plusieurs pays de l’Union ont annoncé vouloir atteindre la neutralité carbone en 2050, soit l’équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre et leur absorption. En France, un récent projet de loi propose d’accélérer la baisse de la consommation d’énergies fossiles à -40 % en 2030, au lieu des -30 % prévus antérieurement, et la fin de la production d’électricité à partir de charbon d’ici 2022. Plusieurs initiatives visent à soutenir ces stratégies internationales et nationales. Ainsi, le « Deep Decarbonization Pathways Project », mené par l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) et le Réseau des solutions pour le développement durable des Nations Unies (SDSN), a élaboré, pour 16 pays, des trajectoires de décarbonation. L’étude ZEN 2050 (zéro émission nette 2050) lancée par l’association Entreprises pour l’environnement (EpE) vient de produire une image du territoire en France une fois l’objectif de zéro émission nette atteint.
Quels changements de production, d’organisation économique et sociale, de consommation les stratégies « bas carbone » impliquent-elles précisément ? Quels investissements, quelles politiques économiques faut-il engager et poursuivre ? Les trajectoires de transformation envisagées sont-elles crédibles ?

Avec :

Henri WAISMAN, IDDRI, chercheur au sein du programme Climat, coordinateur du Deep Decarbonization Pathways Project.
Comment soutenir les stratégies nationales bas carbone ?

David LAURENT, Entreprises pour l’Environnement (EpE), Responsable du pôle Climat et Ressources
Imaginer et construire une France neutre en carbone. Les résultats de l’étude ZEN 2050

 

Inscription gratuite mais obligatoire