Dans la région arctique, le changement climatique en cours induit un dégel progressif du pergélisol, et un déplacement vers le Nord de la limite toundra/taïga, d’ores et déjà observé en Sibérie. Il pourrait en résulter une modification des cycles biogéochimiques dans les écosystèmes, incluant non seulement ceux des éléments majeurs (carbone, azote, etc.) mais également ceux des éléments traces, bien moins étudiés (cuivre, cadmium, plomb, sélénium, zinc, etc.). Or, ces derniers se caractérisent par une ambivalence : certains d’entre eux constituent des micronutriments pour les organismes vivants, mais tous sont également toxiques au-delà de certains seuils de concentrations. Le réchauffement de la région arctique aura potentiellement un impact sur leur mobilisation, leur disponibilité pour la végétation, et leur transfert dans les réseaux trophiques. Ces écosystèmes arctiques sont le biotope des rennes, qui constituent eux-mêmes une des ressources essentielles des populations humaines locales. La toxicité des éléments traces pour les rennes pourrait affecter leur système immunitaire, leurs pathogènes, et pourrait dépendre de leurs caractéristiques biologiques individuelles.

 

Ecosystème de tourbière visité par les rennes – région d’Abisko (Suède)

 

Le projet TRAC3S (Éléments Traces en Arctique, Conséquences du Changement Climatique) permettra d’estimer l’influence du changement climatique sur la redistribution des éléments au sein des écosystèmes arctiques, et permettra, à terme, d’évaluer l’impact de ces perturbations sur les populations humaines locales du point de vue sanitaire et socio-économique. Ce projet s’appuiera sur la mise en place d’un réseau participatif qui intégrera les différents acteurs : éleveurs de rennes, riverains, randonneurs, consommateurs de viande de rennes, etc. Leur implication sera primordiale et permettra de collecter leurs ressentis vis-à-vis des enjeux soulevés, d’adapter les objectifs de recherche à leurs interrogations et besoins spécifiques, et de formuler les priorités du programme de recherche et de la collecte de données.

 

Résumé graphique du projet TRAC3S

 

Pour en savoir plus
Maryse Castrec-Rouelle
maryse.rouelle@upmc.fr
Marie Alexis
marie.alexis@upmc.fr

Actualités du projet