Conférence La toiture végétalisée, véritable écosystème urbain ?

Intéressante conférence de l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France sur les toitures végétalisées, le 15 novembre dernier, présentant les premiers résultats de l’étude GROOVES (Green ROOfs Verified Ecosystem Services). L’étude a été menée en collaboration avec le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), le Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNPB), l’IEES-Paris et l’INRA, sur 32 toitures parisiennes de typologies différentes (extensives, semi-intensives et intensives).

L’étude confirme que les toitures semi-intensives et intensives attirent davantage les insectes pollinisateurs. La diversité de la flore à l’échelle d’une ville est favorisée par une diversité de types de toitures et n’augmente plus pour des sols d’épaisseur supérieure à 27 cm. Quant aux sols, leur composition microbienne se révèle très riche pour certaines toitures. Les services écosystémiques tels que la rétention d’eau montrent de forts variations d’efficacité. Les résultats définitifs seront présentés en 2019 et devraient permettre de mieux orienter les aménageurs selon leurs objectifs.

Pour en savoir plus

 

Photo : Ciboulette (Allium schoenoprasum), A. Muratet/ARB îdF